logo guide matériel horeca

France

Belgique

Le Guide » Ouvrir son restaurant » Quel diplôme pour ouvrir un restaurant ?

Quel diplôme pour ouvrir un restaurant ?

Posséder les matériels indispensables dans un restaurant suffit-elle pour en ouvrir un ? Faut-il une formation pour mener à bien une exploitation de restauration ?

Évidemment, la gestion d’un établissement CHR, qu’il soit une société anonyme (SA), société anonyme à responsabilité limitée (SARL), entreprise individuelle (EI) ou autre statut juridique, requiert des compétences typiques d’un entrepreneur.

Être diplômé en restauration implique également des formations spécifiques en hygiène et sécurité alimentaire, et donc la maîtrise des normes y afférentes. En gros, un restaurant, qu’il soit un fast-food, un food-truck ou un établissement traditionnel, demande un savoir-faire multidisciplinaire pour offrir les meilleurs services à sa clientèle.

Alors, quel diplôme est nécessaire pour réussir la création d’un restaurant ? Ci-dessous notre guide des entrepreneurs.

Démarches à suivre pour ouvrir un restaurant

Ouvrir un restaurant concerne en des tâches assez complexes, du fait qu’il faut passer par les étapes habituelles de la création d’entreprise. Cela nécessite la maîtrise des formalités administratives nécessaires. Celles-ci varient selon le choix : ouvrir un restaurant sédentaire ou un restaurant ambulant. Le futur restaurateur doit obtenir des autorisations et suivre des formations obligatoires pour être en règle avec la législation.

Par ailleurs, il faut prévoir le budget nécessaire pour ouvrir un restaurant, dont les démarches de demande doivent être maîtrisées au préalable. Ce qui stipule qu’une formation en rédaction de business plan ou un parcours académique en création d’entreprise s’avère nécessaire.

La connaissance de la réglementation en matière d’hygiène et de respect de plusieurs formalités juridiques afin que tout soit en règle (démarches administratives, immatriculation…) sont également cruciaux.

Devenir restaurateur en cuisine

Rédiger le business plan

La première étape de la création d’un restaurant concerne l’élaboration du concept et le business plan. Il est indispensable de réfléchir au concept du restaurant que vous allez proposer aux clients (restaurant traditionnel, fast-food, Food-Truck). Pour définir le budget, il est important de faire des prévisions financières pour être sûr que le projet est viable. Cette étape de mise en place des prévisions financières est contenue dans l’élaboration du business plan du futur restaurant. IL existe des modèles disponibles en ligne, il suffit de les télécharger. Toutefois, remplir ces modèles demande certaines compétences en planification de projet.

Chercher le local adéquat

La deuxième étape consiste en la recherche de locaux. Pour avoir un bon emplacement, vous devez vous assurer qu’il y a du passage, que la devanture donne envie et qu’il existe parkings, transports en commun aux alentours. Dans ce cadre, une notion d’aménagement de territoire ou en installation commerciale pourraient aider.

Créer un nouvel établissement demande à louer un local, sauf pour le cas de camion Food Truck. Dans le cas contraire, si vous reprenez un restaurant ou une exploitation existante, il va dès lors procéder à l’achat du fonds de commerce.

Obtenir les autorisations nécessaires

La troisième étape concerne l’obtention des autorisations, dont le permis d’exploitation. Ce permis d’exploitation s’obtient à la suite d’une formation obligatoire. Il permet au futur chef d’établissement de pouvoir demander la licence restaurant afin d’avoir droit à la vente des boissons alcoolisées. Il ne s’agit pas, bien entendu, d’une formation initiale mais en quelque sorte d’une induction à l’environnement de la restauration.

Respecter les normes d'hygiène

Choisir le statut juridique

La quatrième étape concerne le choix du statut juridique. Il existe deux formes de statuts juridiques, à savoir le statut de l’entreprise individuelle (auto-entrepreneur ou EI) ou le statut des sociétés (SA, SARL…)

L’immatriculation ainsi que le dépôt des statuts sont à effectuer auprès du CFE de la localité où le futur restaurant va s’implanter.

En tout, l’ouverture d’un restaurant est soumise aux mêmes formalités administratives que pour un commerce : immatriculation RCS, déclaration aux services des impôts, immatriculation RSI, obligations comptables. Vu la complexité de ces démarches, celui qui est diplômé en restauration ou en création d’entreprise gagne une longueur d’avance par rapport à celui qui n’en dispose pas une base.

Capacités requises pour ouvrir un restaurant

Le fait de pouvoir ouvrir un restaurant sans diplôme ne signifie pas pour autant qu’il n’existe pas de formation obligatoire.

Obtenir le permis d’exploitation

La première formation permet au futur restaurateur d’obtenir le permis d’exploitation. Cette formation consiste à sensibiliser le restaurateur sur les enjeux de la santé publique liés à la restauration, notamment en tant qu’exploitant d’un débit de boissons. Elle porte sur la prévention et la lutte contre l’alcoolisme, la protection des mineurs et la répression de l’ivresse publique, la législation des stupéfiants, la lutte contre le bruit et les principes de responsabilité civile et pénale. C’est à la suite de cette formation qu’il va pouvoir obtenir la licence restaurant. Cette licence est valable pour une durée de 10 ans.

Formation d’hygiène et sécurité alimentaire

La seconde concerne la formation en matière d’hygiène et sécurité alimentaire. La réglementation des restaurants classiques ou rapides (fast-food) impose de justifier la réalisation de la formation hygiène dispensée par une équipe HACCP certifiée. La méthode HACCP signifie Hazard Analysis Critical Control Points ou Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques. Il faut au moins qu’une personne ait été formée aux normes d’hygiène dans l’établissement. Cette obligation répond à des raisons évidentes sur les normes liées aux denrées …

Cuisine professionnelle dans un restaurant

Permis pour les boissons alcoolisées

La troisième formation concerne le permis de vente de boissons alcooliques après 22 heures. Pour obtenir cette autorisation, l’exploitant doit suivre cette formation.

A part ces formations professionnelles obligatoires, quelques autres s’avèrent utiles pour réussir le business plan de restauration, à savoir la gestion, la comptabilité, la fiscalité, l’audit…

Faut-il être diplômé pour ouvrir un restaurant ?

Selon plusieurs entrepreneurs, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme pour ouvrir un restaurant. Cependant, l’exploitant doit suivre des formations d’induction exigées par la réglementation en vigueur. Ces formations concernent le permis d’exploitation, les règles d’hygiène alimentaire, le permis de vente de boissons alcooliques. Concernant les standards d’hygiène alimentaire, au moins une personne dans l’équipe du restaurant en détient une attestation de fin de formation.

Par ailleurs, si le futur restaurateur dispose d’un des trois diplômes suivants, cela peut être un atout à savoir CAP APR – agent polyvalent de restauration (le plus indiqué), CAP commercialisation et services en HCR, CAP cuisine.

Pour décrocher le permis d’exploitation d’un restaurant, aucun diplôme n’est donc requis. Il peut être diplômé en marketing, en restauration, en hygiène, en comptabilité… En revanche, cela constitue des atouts particuliers qui vont sûrement aider dans la réussite de son projet.

Votre Guide :

Annie

Annie

Equipe Expertise - Rédaction - Materiel-horeca.com

Je suis Annie, passionnée de cuisine et spécialisée dans les équipements CHR – HoReCa. Par la vulgarisation des informations, j’ai la volonté de pouvoir partager mon expertise afin d’aider les professionnels à équiper leur établissement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

⚓ Dans cet article

En vente sur Matériel Horeca :