ouvrir-un-restaurant

Ouvrir son restaurant et créer son entreprise

La France est sans aucun doute le pays de la gastronomie, reconnu dans le monde entier pour son savoir-faire et sa cuisine inimitable. A ce titre, les restaurants mettent avant des produits français issu du local ont un apport considérable pour cette image.

Toutefois, ouvrir son restaurant n’est pas une mince affaire. Devenir un restaurateur de succès et envisager la création de son entreprise est un long projet qu’il convient d’envisager étape par étape, avant l’achat de votre matériel.  En effet, étant donné la place du secteur de la restauration dans la culture française et les sacrifices que l’amour pour la cuisine implique, ouvrir un restaurant qui marche ne se fait pas sans suivre une formation ou au moins, quelques conseils.

Comment ouvrir son restaurant ?

Que vous souhaitiez ouvrir un restaurant au concept original avec des produits de qualité ou un établissement plus traditionnel dépend de votre choix, tout comme le succès que vous obtiendrez dans la restauration. Dès lors, si vous souhaitez lancer votre activité de restauration, vous êtes au bon endroit ! Notre guide vous détaille chaque étape à suivre : le fondement de votre choix personnel, la création de votre concept de restaurant et de votre étude de marché, le choix de l’emplacement, la création de votre business plan, le choix du statut juridique et les démarches administratives. Nos autres articles permettent notamment d’en savoir plus sur ces étapes.

Le choix personnel

Ouvrir un restaurant est un projet de vie qui doit être murement réfléchi. Tous les ans, des restaurants ferment car les restaurateurs ne se posent pas les bonnes questions. Avez-vous la motivation pour ouvrir votre restaurant ? Avez-vous les compétences pour gérer une société ? L’ouverture d’une entreprise de restauration est-elle compatible avec votre côté personnel ?

La création du concept

Pour trouver le bon concept de restaurant, vous pouvez faire le choix d’un concept en rapport avec votre vie et mettre en avant votre côté personnel dans votre cuisine. Ou alors, vous pouvez choisir de répondre à une demande bien précise suite à l’étude de marché (choisir un concept qui marche, ou pour lequel la demande est élevée).

Ensuite, il vous faut penser au nom du restaurant, l’emplacement, le menu et les produits, les prix, l’ambiance et le type de personnel.

Concevoir l’étude de marché

etude-de-marcheGrâce à l’étude de marché de votre restaurant, vous pourrez savoir si ce projet de restauration est viable à long-terme. Cela consiste à analyse comment se porte le secteur de la restauration dans la zone où vous souhaitez installer votre établissement, ainsi que vous informer sur la concurrence et le comportement des clients. Cette étude doit également influencer votre offre de cuisine, vos prix et la publicité pour votre restaurant.

Lors de l’étude du marché, vous devez aller sur le terrain choisi et interroger vos clients potentiels par rapport à leurs attentes face à la restauration : le type de cuisine (gastronomique, restauration rapide…) et ce qui influence leur choix (prix, personnel, produits maison…) Suite à cela, vous serez en mesure de dresse le profil type de vos clients : sexe, âge, travail, habitudes de consommation, satisfaction…

Choix de l’emplacement

Après l’étude de marché, vous devez choisir la place idéale pour votre restaurant correspondant à la demande de votre cible. Les critères pour le choix de l’emplacement repose sur 4 éléments :

  • emplacement-restaurantLa taille de la zone de chalandise
  • La situation géographique (proche des axes routiers)
  • Le stationnement
  • La situation commerciale (commerces proches)

Bien entendu, le choix de l’établissement en lui-même est aussi important car vous devrez y réaliser des travaux et obtenir les normes d’hygiène avant l’ouverture. Plus l’établissement choisi est en bon état, plus le prix et le temps passé diminueront. La difficulté principale pour le choix de votre local est d’obtenir la bonne superficie pour le restaurant. En général, il faut compter 50% pour la salle, 30% pour les espaces privés et 20% pour la cuisine.

Création du business plan

A ce stade, votre projet est déjà bien solide. C’est le moment de rédiger un business plan qui permettra à votre banque de vous accorder un prêt pour mener votre projet de restaurant à bien. Le business plan est un document qui présente les différents points financiers de votre projet à la banque.

Parmi les tableaux, on doit y trouver le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel, le plan de financement et le budget de trésorerie.

Si votre business plan est correctement réalisé, la banque jugera que votre projet est solide et vous octroiera un financement pour ouvrir votre restaurant.

Le choix du statut juridique

statut-juridiqueCette étape est importante dans la formation de votre restaurant. En effet, c’est ici que votre projet de création va être réalisé. Toutefois, chaque statut à ses propres spécificités financières qu’il convient de comprendre pour faire votre choix. De plus, vous devez également établir le partage du capital entre les associés et déterminer le régime fiscal et social du restaurant.

  • La SARL : ce statut, qui est le plus répandu dans la restauration, se compose d’au moins deux associés et la société créée se pose en personne morale. Le capital social de l’entreprise se compose de l’apport des associés, qui doivent se réunir au moins une fois par an lors d’une assemblée générale.
  • L’EURL : ce statut fonctionne comme une SARL, sauf qu’il ne s’applique que lorsqu’il y a un seul associé.
  • L’entreprise individuelle : il ne s’agit pas d’une société car le restaurateur gère l’entreprise seul. Le risque est que, vu que les patrimoines personnels et professionnels sont confondus, les biens privés de l’entrepreneur peuvent être saisis en cas de faillite. Les bénéfices engendrés par l’activité du restaurant intègrent donc les revenus du restaurateur et sont donc taxés.

L’étape administrative

Tout d’abord, il faut enregistrer votre établissement au Registre du Commerce et des Sociétés et contacter votre Centre de Formalités des Entreprises dans votre CCI pour vous aider à déclarer la création de votre entreprise correctement.

De plus, si vous souhaitez vendre des boissons alcoolisées, il vous faudra obtenir une licence et une permis d’exploitation. Une formation à l’hygiène sera également inévitable pour ouvrir votre restaurant.ouvrir-son-restaurant

Le succès de votre restaurant en 5 conseils

Pour un bon start de votre établissement, voici 5 conseils à suivre pour une ouverture et une gestion réussie :

  1. Produit : vu la concurrence propre à la restauration, il faut vous démarquer avec le choix d’un produit et concept innovant. Réfléchissez bien au type de restaurant que vous désirez ouvrir et à la création de l’identité de votre cuisine.
  2. Prix : quelle que soit les clients ciblés, il convient de respecter trois règles.
    1. Le prix du plat le plus cher ne doit pas atteindre le triple du plat le moins cher. Pour le vin, la limite est de neuf fois.
    2. Le menu doit être réalisé de sorte à ce que le prix de la moitié des plats dans être dans la partie médiane.
    3. Le ratio du prix moyen demandé multiplié par le prix moyen offert doit être entre 0.75 et 0.95.
  3. Publicité : faire la publicité de votre restaurant est essentiel. Avec l’avènement des réseaux sociaux et d’internet, il faut utiliser ces outils pour faire la promotion de votre établissement, tout en surveillant les éventuels critiques pour vous améliorer.
  4. Emplacement : prenez bien votre temps avant de choisir la place de votre restaurant. La localisation de l’établissement doit être murement réfléchie pour limiter les risques.
  5. Business plan : quelle que soit la société, un bon plan d’affaires est primordial pour la réussite de votre entreprise et obtenir un financement de la part de la banque.
Partagez !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *