logo guide matériel horeca

France

Belgique

Le Guide » Sèche-mains » Le sèche-main est-il écologique ?

Le sèche-main est-il écologique ?

Les bactéries sont présentes partout où l’on va, que ce soit dans le bus, dans les métros, au bureau, mais l’endroit le plus habité par les bactéries reste néanmoins les toilettes. C’est pour cela que se laver les mains est primordial pour l’hygiène et la santé, après être allé aux toilettes, mais surtout, se sécher les mains que ce soit avec une serviette en papier ou avec un sèche-main électrique. Un dilemme se pose toutefois pour les défenseurs de l’environnement, l’utilisation du sèche-main est-il écologique ?

Le sèche-main, solution écologique

Utiliser un sèche-main présente des avantages et est la meilleure alternative aux distributeurs de papiers. Cela réduit inévitablement la consommation de papier et par extension apporte sa part dans la préservation de la biodiversité. On sait d’ailleurs, que le sèche-main permet la réduction de l’empreinte environnementale sur le quotidien. Pour arriver à fabriquer mille kg de papier, il faudra sacrifier 17 troncs d’arbre. Aussi, utiliser un sèche-main peut être très bénéfique.

Dans des lieux publics, ces appareils sont les mieux adaptés afin de permettre d’allier efficacité, hygiène et réduction des coûts des papiers. En France, 40% des personnes expliquent que privilégier les sèche-mains est plus agréable. D’ailleurs, il explique que pendant la période du froid, les sèche-mains est agréable puisque ceci permet de protéger ses mains du froid.

Caractéristiques du sèche-main électrique

Les serviettes en papier apportent un plus grand avantage de même que le sèche-main. D’après une étude menée par l’université de Westminster, les sèche-mains conservent des agents pathogènes dans leur débit d’air. Cette étude a permis de constater l’existence d’au moins six espèces bactériennes intestinales dans le débit d’air du séchoir qui proviennent des matières fécales. Ces bactéries sont propulsées dans l’air et sur les mains des gens lors de son utilisation. Le sèche-mains à air propulsé augmente la quantité de bactérie de 42% jusqu’à 200%, contrairement aux serviettes en papier qui le réduit de 77%.

Toutefois, pour pouvoir suivre les règles sanitaires après le lavage des mains, la personne doit se sécher complètement les mains pour éviter la multiplication des bactéries sur la surface humide. La vitesse du sèche-mains à air chaud est de 30 secondes pour sécher complètement les mains alors que le sèche-mains à air pulsé est plus rapide. Malgré cela, certaines personnes n’utilisent pas le sèche-main car ça prend trop de temps, donc la majorité optent pour les serviettes en papier ou ils partent avec les mains humides. Sur ce plan-là aussi, elles sont plus efficaces, car elles sèchent plus rapidement les mains et contribuent à l’élimination de plus de bactéries. Les utilisateurs portent donc leurs choix sur le distributeur en papier pour ne pas perdre trop de temps, en plus de réduire le risque de bactérie.

Néanmoins, il reste à préciser que le prix d’un sèche-mains est onéreux, ce qui le rend moins utilisé par les gens. Ils préfèrent opter pour les serviettes en papier malgré le fait que ces serviettes doivent être rachetées régulièrement.

L’impact de l’utilisation du sèche-main sur l’environnement

Les sèche-mains peuvent être bénéfiques, car ils produisent moins de déchets pour l’environnement, la consommation d’énergie n’est pas néfaste pour la planète même s’ils consomment beaucoup d’énergie. Des études effectuées par l’Environnemental Research Management à Oxford ont révélé que les sèche-mains ont moins d’effet négatif que les serviettes en papier.

La meilleure solution hygiénique pour l’environnement

Le sèche-mains reste toutefois la meilleure alternative pour réduire l’empreinte environnementale. Les serviettes en papier sont certes plus hygiéniques, mais une tonne de papier équivaut à 17 arbres alors que la fabrication et le transport de sèche-mains est générateur de CO2. Le journal anglais The Guardian a fait une étude comparative sur les sèches mains électriques afin de déterminer lequel serait le plus écologique. C’est le sèche-main Airblade Dyson qui en ressort gagnant grâce à sa capacité à souffler fort le rendant plus avantageux que les sèche-mains conventionnels. Le Dyson Airblade réduit l’émission de carbone à 99% par rapport aux essuie-mains en papier et aux autres types de sèche-mains électriques.

Les serviettes en papier, mauvais élève

Le marché du sèche-main en France est constitué de 75% d’essuies mains en papier, contre 15% de sèche-main et 10 % de tissu. Selon une étude menée par une université américaine au Massachusetts, le papier est le mode de séchage est le moins respectueux pour la planète. Des chercheurs ont mené des recherches sur les étapes de cycle de vie et ils ont conclu que les déchets ne représentent qu’une toute petite fraction de l’empreinte de carbone du papier. 48% de ces empreintes sont produites lors de la fabrication du papier à cause de l’énergie, de l’eau et des produits chimiques utilisés.

Impact du sèche-main sur l'environnement

Sèche-mains électrique, énergivore

Quant aux sèche-mains électriques, ils sont seulement énergivores lors de leurs utilisations à cause de l’élément chauffant. Ces appareils marchent grâce aux énergies non renouvelables ce qui reste le plus grand facteur énergétique pour le sèche-mains. La solution bio à cette étude menée par cette université reste le Dyson Airblade. Son efficacité est en effet un grand avantage pour les écolos qui veulent préserver l’environnement, mais aussi rendre la vie plus facile, car cet appareil engendre moins de gaspillage.

Réduire le gaspillage avec hygiène

Le sèche-mains est efficace contre la covid-19 et est un produit qui n’apporte aucun effet négatif sur l’environnement. Ces appareils peuvent s’avérer être très utiles que ce soit dans les lieux publics, dans une entreprise, ou même dans les toilettes. L’industrie des sèche-mains est d’ailleurs déjà éparpillée partout dans le monde. Son apport énergétique n’est d’ailleurs pas suffisant pour être néfaste à l’écologie. Le sèche-mains pourrait même devenir une nouvelle façon de réduire le gaspillage et pour pouvoir préserver l’environnement, mais surtout, notre santé.

Aujourd’hui, le sèche a connu beaucoup d’évolutions. On a voulu augmenter l’efficacité de l’appareil en termes d’hygiène. Au début, on a remplacé les serviettes par le sèche-main, bien plus hygiénique. Toutefois, la machine doit être entretenue au minimum 1x par semaine pour en assurer son hygiène. Ensuite, la version en papier et jetable est apparue, moins contraignante en termes d’entretien, mais polluante pour l’environnement et l’écologie à terme. Puis vint le sèche-mains électrique qui est aujourd’hui la meilleure solution en termes d’hygiène des mains. Vous savez ce qu’il vous reste à faire, bien choisir votre sèche-mains pour une bonne hygiène des mains tout en ayant pas d’impact sur l’écologie et l’environnement.

Votre Guide :

Annie

Annie

Equipe Expertise - Rédaction - Matériel-Horeca.com

Je suis Annie, passionnée de cuisine et spécialisée dans les équipements CHR – HoReCa. Par la vulgarisation des informations, j’ai la volonté de pouvoir partager mon expertise afin d’aider les professionnels à équiper leur établissement.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

⚓ Dans cet article

Sèche-mains : En vente sur Matériel-Horeca.com