Le Guide / Ouvrir son restaurant / Comment ouvrir son restaurant vegan ?

Comment ouvrir son restaurant vegan ?

La création d’entreprises de restauration a le vent en poupe depuis quelques années en réponse à la hausse de différentes demandes. L’essor de différents groupes d’adeptes de différents modes d’alimentation en est une des raisons. Pour ouvrir un restaurant vegan, il est primordial de respecter certains critères fondamentaux. Notamment les restrictions strictes qu’exigent ce type d’alimentation, tout l’équipement nécessaire au projet, mais pas que. Voyons tout ce qu’il faut tenir en compte pour l’ouverture d’un établissement de restauration végétalien. 

Concevoir proprement le projet

restaurant vegan

Comme toute création d’entreprise de restauration, il est indispensable d’établir certains plans de base. Ce n’est pas nécessairement indispensable d’être un restaurateur pour ouvrir un restaurant, que ce soit pour une restauration classique ou pour une restauration thématique. En revanche, pour que le projet soit pertinent et correctement géré, il faut monter une équipe composée de personnes qui ont : 

  • Une forte motivation : à défaut d’être vous même un passionné de la cuisine ou de l’alimentation vegan, entourez-vous de personnes ayant de l’expérience ou de connaissance sur le sujet ;
  • Des compétences managériales : c’est indispensable pour la gestion du personnel du restaurant ;
  • Une bonne expérience relationnelle avec les clients : ceci va assurer la progression rapide de l’entreprise, entre autres la fidélisation de la clientèle.

Bien sûr, il est indispensable de se munir d’un plan précis de ce que l’entreprise va être, à savoir : 

  • Le thème du restaurant : la restauration vegan en l’occurrence ; 
  • Les partisans du projet : les équipes de dirigeants et tout le personnel exécutif du restaurant ;  
  • La clientèle cible et l’étude du marché ; 
  • Les prévisionnels financiers ; 
  • L’emplacement du restaurant : la réussite du projet dépend aussi de la situation géographique de l’établissement ; 
  • La stratégie de vente et de communication. 

Faire une étude du marché

étude du marché restaurant

Il est primordial de mener une étude approfondie des demandes par rapport aux offres déjà installées sur le marché en termes de restauration végan. En effet, l’étude  de marché est une étape cruciale pour pouvoir adapter l’activité de l’entreprise en fonction du paramètre existentiel dans le secteur. 

L’étude de marché va aussi permettre à la future entreprise de restauration de se distinguer des autres restaurants afin d’atteindre les clients potentiels. Une fois cette étude effectuée, l’estimation du chiffre d’affaires de l’activité du restaurant sera plus facile à établir.

Le concept du restaurant vegan n’est pas comme une entreprise de restauration classique, pourquoi ? Selon les sondages menés en 2017, en France, 5% seulement des consommateurs seraient végétariens et vegans, et 30% flexitariens (ceux qui limitent leur consommation de viande). Cependant, 46 % des clients demandent que la restauration classique propose quelques plats vegan dans leur carte. En ce moment, la statistique indique que 40% de la population française adopte un régime vegan. Ce qui fait que le taux de consommateur végétarien et vegan augmente. Est-ce une tendance ou par simple principe ? Peu importe la cause de ce mouvement, l’action et le chiffre d’affaires du futur restaurant vegan doivent-être adaptés aux statistiques actuelles. D’où l’importance d’effectuer cette étape avant d’ouvrir une entreprise de restauration vegan.

Étudier les clients cible du restaurant vegan

étude du marché restaurant

La prise en compte de la cible de la future entreprise de restauration vegan est aussi primordiale. Cela, dans le but de déterminer le profil du client que le restaurant doit atteindre. Pour cela, il est essentiel d’établir dans le business plan : 

  • L’âge des clients cibles ; 
  • Leur catégorie socioprofessionnelle ;  
  • Leur fréquence de consommation dans le restaurant.

Cependant, il est fondamental de souligner que les gens qui vont visiter le futur restaurant ne seront pas tous vegans. Un grand nombre de clients suivent une alimentation restrictive comme les végétariens. A la différence des vegans, ils mangent des aliments provenant de l’espèce animale comme le miel, les produits laitiers et les œufs. Il va alors falloir déterminer avec précision les profils cibles de vos clients. 

A noter que plus vous êtes précis dans votre thématique de restauration, plus les clients militants de ce mode d’alimentation vont apprécier, mais plus votre potentielle clientèle va être limitée. 

Se distinguer des autres restaurations vegan

La procédure d’ouverture du restaurant doit s’orienter en majeure partie sur la distinction de l’entreprise par rapport aux autres restaurations vegans. Ce qui fait que les services et les plats du restaurant doivent être originaux. Cela commence par la qualité des produits utilisés dans la cuisine du restaurant. 

C’est là que l’expérience et la passion des équipes en cuisine entrent en jeu. Le goût, la composition et la texture des plats vegans que le restaurant offre doivent se distinguer des autres restaurations véganes. 

Le design, l’ambiance et le cadre du restaurant, ainsi que les services proposés doivent favoriser le confort des clients.

Autres étapes importantes et essentielles

 nettoyage restaurant

Pour le succès et la réglementation de la future entreprise de restauration vegan, veillez à ne pas omettre les détails importants comme :  

Le suivi d’une formation HACCP dans le secteur de la restauration

Bien que l’ouverture d’une entreprise de restauration ne nécessite pas de diplôme particulier, il serait préférable de suivre une formation HACCP. Le respect de l’hygiène étant un critère à ne surtout pas négliger dans le secteur du restaurant, sous peine d’écoper de lourdes sanctions

L’obtention d’une licence conforme à l’activité du restaurant

Le restaurant devrait disposer d’une licence adaptée aux produits à commercialiser. Cette étape s’impose surtout à une franchise qui vend des produits alcoolisés. Il existe plusieurs catégories de licence pour une entreprise de restauration, et la restauration vegan ne déroge pas à cette règle. 

Pour la vente des boissons non alcoolisées, l’obtention d’une licence n’est pas vraiment obligatoire. En revanche, pour un restaurant proposant des produits ayant un taux d’alcool inférieur à 18° C, une licence de catégorie 3 est nécessaire. Pour les boissons ayant un taux d’alcool supérieur à 18°C, une licence de catégorie 4 est requise pour l’établissement.

Cette autorisation est indispensable pour que les produits alcoolisés puissent être consommés sur place, c’est-à-dire, les boissons d’accompagnement durant les repas. Mais pour les boissons comme la bière, le vin et le cidre, une licence de restaurant suffit.

Prise en charge du personnel

Le nombre de personnels à engager dans le restaurant dépend de l’envergure des services proposés par l’établissement. En plus du personnel fixe qui travaille en cuisine et en salle, la gestion du personnel temporaire lors des saisons hautes est aussi à prévoir. Pour votre personnel fixe, une déclaration d’embauche est obligatoire 8 jours avant la prise de poste.

Demande de devis rapide


Produits liés à ce guide

Votre Guide :

Jennifer

Jennifer

Equipe Expertise - Rédaction - Matériel-Horeca.com

Je suis Jennifer, passionnée de cuisine et spécialisée dans les équipements CHR – HoReCa. Par la vulgarisation des informations, j’ai la volonté de pouvoir partager mon expertise afin d’aider les professionnels à équiper leur établissement.

En savoir plus

logo guide matériel horeca

Être alerté d'une promo

Je souhaite être alerté des prochaines promos sur ces produits.

Votre inscription est confirmée.