Le Guide / Ouvrir son restaurant / Loi EGalim restauration scolaire : De quoi s’agit-il ?

Loi EGalim restauration scolaire : De quoi s’agit-il ?

Qui aurait pu imaginer que la restauration scolaire ferait l’objet de loi EGAlim ? Selon ladite loi EGAlim du 30 octobre 2018, cette loi se traduit comme suit : « la loi a pour but d’équilibrer les relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous ». En effet, la loi focalise son attention pour équilibrer les rapports commerciaux entre producteurs et distributeurs et fournir une alimentation saine et hygiénique constante pour tous les consommateurs. En France, tout établissement de restauration scolaire en fait partie. Cette loi s’applique même au moment où vous pensez ouvrir un restaurant collectif ou non. Mais de quoi s’agit-il concrètement ?

Dans ce guide, Matériel Horeca vous dévoile des informations pertinentes sur la relation entre la Loi EGAlim et la restauration scolaire.

Comment la loi EGAlim doit-elle être appliquée ?

restauration-scolaire

Pour faire court, et puisque c’est la restauration scolaire qui est le plus touchée par cette loi EGAlim, ladite loi oblige tout professionnel en restauration à proposer lors du repas des menus végétariens hebdomadaires en collectivités, surtout en restauration scolaire. La législation a mis les points suivants pour mettre en œuvre cette loi qui régularise la consommation et production de produits consommables.

Atteindre les objectifs

Pour mieux expliquer ce qu’est la loi EGAlim et pour qu’elle soit mise en vigueur, celle-ci possède 3 principaux objectifs.

  • Les distributeurs doivent payer au juste prix les producteurs afin qu’ils puissent profiter dignement de leur dure labeur ;
  • Se pencher un peu plus sur la qualité sanitaire, écologique et nutritionnelle des produits consommables ;
  • Encourager une alimentation saine, sûre et continue pour tous durant les repas dans les collectivités, notamment dans le cadre de la cantine scolaire.

Aviser tous ceux qui sont concernés

Faisant partie de la restauration collective, la restauration scolaire est également régie par la loi EGAlim. Il convient de savoir que la restauration collective publique, les administrateurs privés des restaurants collectifs des établissements scolaires et universitaires, les centres de bienfaisances, centre de santé ; centre sociaux et médico-sociaux et même les pénitentiaires sont tous concernés par cette loi.

Etudier les impacts

Depuis la mise en application de la loi EGAlim en France, la législation française a étudié les impacts auprès des diverses restaurations qu’elles soient dans un cadre scolaire ou cadre médical.

Depuis le 01/11/2019 : 1 menu végétarien par semaine faisait partie du menu en restaurations scolaires à titre d’essai. Ce qui veut dire que les cantines scolaires en France proposent ainsi un menu végétarien au moins une fois par semaine pour le repas des enfants afin de leur assurer une alimentation de qualité avec des produits bio.

Après une année, c’est-à-dire le 01/01/2020 l’interdiction de l’additif alimentaire comme le colorant blanc e171 est appliquée. C’est également le cas du dioxyde de titane. L’utilisation d’ustensiles plastiques tels que les pailles et touillettes à usage ponctuel est également étudiée.

Le 01/07/2021, vulgarisation de « doggy bags » même dans les cantines scolaires.

Les 4 mesures importantes à prendre en compte

 cantine-vegetarien

Afin de comprendre précisément ce que la loi EGAlim veut en venir, il convient de connaître les 4 mesures importantes qui la régissent.

  • La loi EGAlim oblige la restauration scolaire à proposer des plats bio ?

Concrètement, la loi exige, suivant l’article 24 de la loi EGAlim, que les services de restauration collective comme les cantines scolaires doivent proposer pas moins de 50% de produits de qualité et durables, dont au moins 20% produits issus de l’agriculture biologique.

Le produit alimentaire utilisé en cantine scolaire doit être certifié :

  • Qualité SIQO
  • Avec mention « fermier, produit de la ferme, HVE, IGP, AOC/AOP, Label Rouge »
  • Avec tampon du logo « Région ultrapériphérique » afin de pouvoir tracer les produits alimentaires 

Les produits venant du commerce équitable et de la pêche constante faisant également partie.

Il convient de noter que la restauration scolaire doit suivre un programme de nutrition santé saine et de qualité. « Fruits et lait bio dans les écoles ». 

  • Les ustensiles en plastiques sont-ils vraiment bannis par la loi EGAlim ?

Effectivement, d’ailleurs, c’est l’un des buts principaux du décret de loi EGAlim. Actuellement, la loi procède à la réduction d’utilisation du plastique dans la restauration scolaire et ou collective. Si vous songez à ouvrir votre restaurant ou cantine scolaire, pensez à ne plus utiliser du plastique. Ainsi, les couverts en plastique sont dans l’oubli. Gobelets, verres, pailles, assiettes, divers récipients en plastique vont directement à la poubelle. L’inox prend une grande place ainsi que d’autres matériaux pérennes et biodégradables. En effet, ce sont les restaurants collectifs qui utilisent 70% des ustensiles en plastique. C’est pour cette raison que la loi EGAlim a banni les couverts en plastique à usage limité.

  • Limiter le gaspillage dit la loi EGAlim

On estime 3 milliards de repas servis par an dans les collectivités. La loi anti gaspillage qu’est la loi EGAlim exige de limiter cette pratique afin de rendre consommable les excédents alimentaires et proposer à tous une alimentation saine et équilibrée, et ce, même dans les cantines scolaires et restaurations communes et autres établissements.

  • Menus végétariens

Ainsi, les administrateurs de restaurant collectif sont régis par la loi EGAlim afin de se familiariser aux affiliés du végétarisme. Pour ce faire, les cantines scolaires doivent présenter un menu végétarien au repas en diversifiant les menus. Par la suite, la loi impose à tout responsable de restaurants scolaires et administrateurs de restaurations communes d’ajouter à la carte un menu végétarien.

Conclusion, que doit-on dire de la Loi EGalim ?

plat-vegetarien

En somme, la législation EGAlim exige une alimentation saine et stable dans le respect du bien-être de tout le monde. Que ce soit du point de vue humain, écologique et animal. Nous devons prendre en compte dans ce cas que pour ouvrir un restaurant, on est soumis à des lois différentes. Par rapport à celles qui sont déjà en vigueur, espérez que d’autres vont promptement entrer en scène et vont être appliquées. Ce sont des lois qui vont régir tous les acteurs des restaurations communes comme les cantines scolaires à se soumettre à des lois proposant des obligations pour le bien de tout le monde et en même temps des solutions.

Produits liés à ce guide

Demande de devis rapide


Votre Guide :

Jennifer

Jennifer

Equipe Expertise - Rédaction - Matériel-Horeca.com

Je suis Jennifer, passionnée de cuisine et spécialisée dans les équipements CHR – HoReCa. Par la vulgarisation des informations, j’ai la volonté de pouvoir partager mon expertise afin d’aider les professionnels à équiper leur établissement.

En savoir plus