Le Guide / Ouvrir son restaurant / Quel concept choisir pour ouvrir une Dark Kitchen ? 

Quel concept choisir pour ouvrir une Dark Kitchen ? 

Depuis la crise sanitaire mondiale, la Dark kitchen est un concept de restaurant très en vogue. Dark Kitchen signifie restaurant fantôme. Pour ce service de restauration, les plats sont proposés en ligne via des applications. Le restaurant n’a pas de salle, toutefois, il dispose d’un service de livraison. La création d’une dark kitchen demeure facile avec l’apparition de nouveaux concepts, notamment sur le plan marketing et commercial. Alors quel concept choisir pour ouvrir une dark kitchen ? Découvrez les détails dans cet article.

Quels sont les nouveaux concepts d’une dark kitchen ?

livraison à moto repas

Le terme Dark Kitchen provient des États-Unis. En tout, ce restaurant fonctionne comme suit :

  • Réception et traitement des commandes ; 
  • Préparation des repas selon les commandes ;
  • Emballage et livraison des commandes. 

Ayant actuellement le vent en poupe, les restaurants fantômes se présentent sous 3 concepts bien distincts dont : 

  1. Le concept traditionnel ;
  2. Le concept multi-marques ;
  3. Le concept : “dark kitchen à emporter”.

La dark kitchen traditionnelle

Ce concept de la dark kitchen est récent. Il fait partie des types standards ou traditionnels. Pour ouvrir un restaurant, le concept traditionnel reste le plus sollicité. La création d’une entreprise de ce type présente un moindre coût, ce qui déniche maints avantages. Une dark kitchen de ce modèle se base sur l’utilisation d’une cuisine sans utiliser de salle à manger. En effet, le service dans cet établissement de restauration s’appuie sur une seule cuisine, une équipe de cuisiniers organisée et des employés pour contrôler et gérer les commandes et les livraisons

En effet, ce modèle économique peut être adapté selon votre projet entrepreneurial. Pour les restaurants ou les reprises de restaurant, la dark kitchen traditionnelle et le restaurant en salle peuvent se cumuler. Toutefois, il est important de bien séparer les deux organisations qui fonctionnent différemment. 

D’ailleurs, lors de la création d’un établissement de restauration, vous pouvez étudier différentes options : 

  • Location des locaux ; 
  • Lancement de l’activité en utilisant sa propre cuisine personnelle ; 
  • Racheter et équiper un local. 

Dark kitchens multi-marques

Avec ce concept, il est possible de préparer différents plats dans une même cuisine. Cela offre aux restaurateurs la chance de proposer plusieurs marques à leurs clients. En effet, chaque repas proposé par la cuisine fantôme doit avoir ses propres identités surtout au niveau marketing afin de répondre à la demande locale.

De ce fait, dans le concept de dark kitchen multi-marques :

  • Les restaurateurs peuvent proposer différentes marques : spécialité Italienne ; cuisine japonaise ; cuisine thaï…
  • La cuisine peut aussi varier ses menus comme : un menu brasserie, un menu convivial, un menu festif…

Ce modèle de Dark Kitchen permet de tester des projets sous l’égide du développement culinaire et surtout à moindre coût, adapté à toute activité en fonction des saisons.

L’avantage d’une Dark Kitchen de ce modèle, c’est qu’il permet d’étendre les segments du marché, en réduisant les coûts de l’opération. Toutefois, ce modèle est aussi coûteux et sa mise en place présente des contraintes. En effet, la création d’un projet de cette ampleur nécessite une organisation rigoureuse et des frais supplémentaires : sites internet, formations, stocks, etc.  Ainsi, ce type de concept nécessite une étude de marché globale et une analyse spécifique à chaque segment. Le succès de ce modèle de restauration se fonde sur la réussite de cette étude de marché. L’analyse des données quant à elle permet de faire un suivi de la gestion et de l’organisation de l’entreprise. Afin de mener à bien son affaire, une meilleure stratégie de positionnement et une gestion de projet de qualité sont requises.

La dark kitchen à emporter

FOOD TRUCK

Ce dernier concept ressemble au modèle traditionnel. Sa seule différence est qu’il propose un accueil des clients. Il ne s’agit pas ici d’une salle de restauration, mais d’une salle afin d’accueillir les clients qui veulent chercher les repas. En effet, ce concept est unique, car il vise une relation entre le client et le commercial

Les clients seront présents pendant la préparation des repas, ils peuvent visionner toute l’équipe travailler, ils peuvent aussi interagir avec les employés. La dark kitchen à emporter représente ainsi la fusion du concept dark kitchen et de celui d’un restaurant traditionnel. Elle est idéale pour les clients qui veulent aussi voir comment leurs plats sont élaborés, ou seulement, ceux qui ne veulent pas d’un service en ligne.

Sur le plan marketing, vous pouvez tester de nouvelles choses afin de fidéliser vos clients :

  • Livraison à domicile gratuite ;
  • Carte de fidélité ;
  • Vente additionnelle ou goodies ;
  • Etc.

Pour ce concept, il faut prévoir un financement pour un espace plus grand, pour la décoration de la pièce et pour une meilleure organisation afin d’accueillir les clients. Ce business contribue à tisser des liens avec les clients et de les fidéliser. Il permet aussi de limiter les frais de communication. Avec un restaurant fantôme à emporter, si l’emplacement se trouve au cœur de la ville, le développement de la clientèle est imminent. 

Quels sont les avantages d’une dark kitchen ?

dark kitchen

La création de ce nouveau concept  de restauration est avantageuse. 

  1. La dark kitchen ne demande pas beaucoup d’investissements. De plus, vous n’avez plus à vous soucier du lieu de votre installation sauf si vous proposer de la vente à emporter. Le plus idéal, c’est d’installer votre local à proximité de vos zones de livraison.  
  2. Il suffit de louer ou d’acheter une cuisine équipée des matériels nécessaires. En parlant de matériel, les équipements utiles pour les différentes préparations et cuissons ainsi qu’une chambre froide pour la conservation des denrées suffisent. 
  3. Le restaurant n’a pas besoin de beaucoup de personnels : un cuisinier et quelques livreurs peuvent accomplir les missions. Cette technique est ainsi profitable, car vous n’aurez pas à payer beaucoup de salariés. 

La dark kitchen a fait sa première apparition aux États-Unis et a connu un essor avec la crise sanitaire. Il existe des plateformes en ligne pour l’ouverture des ces cuisines fantômes. En général, l’ouverture d’une dark kitchen ne requiert pas un diplôme précis, pourtant, vous devez suivre une formation liée à la gestion en restauration pour la réussite de votre projet, notamment pour les réseaux sociaux, la manipulation de la plateforme en ligne, l’hygiène en cuisine, les différentes licences… 

Pour équiper votre cuisine fantôme, on vous invite à faire vos achats sur Matériel-Horeca. Vous y trouverez tous les appareils et les ustensiles qui vous seront nécessaires, à partir des équipements de cuisson jusqu’aux emballages pour la livraison à domicile.

Demande de devis rapide


Produits liés à ce guide

Votre Guide :

Jennifer

Jennifer

Equipe Expertise - Rédaction - Matériel-Horeca.com

Je suis Jennifer, passionnée de cuisine et spécialisée dans les équipements CHR – HoReCa. Par la vulgarisation des informations, j’ai la volonté de pouvoir partager mon expertise afin d’aider les professionnels à équiper leur établissement.

En savoir plus

logo guide matériel horeca

Être alerté d'une promo

Je souhaite être alerté des prochaines promos sur ces produits.

Votre inscription est confirmée.