La Liste 2021 : des chefs récompensés pour leur innovation face à la pandémie

La liste classe, depuis 2015, les 1000 meilleurs restaurants au monde selon une compilation de publications d’avis en ligne, d’articles de presse, de guides et d’un puissant algorithme. Cette année, pas de palmarès en vue, mais bien 10 prix spéciaux décernés aux chefs qui se sont le mieux adaptés face à la crise du covid-19. Une distinction aussi bien internationale que locale, en France.

Pas de classement des 1000 meilleurs restaurants au monde

Pas de palmarès des meilleurs restaurants au monde selon l’algorithme cette année. Dans un communiqué de presse, les organisateurs affirment que « l‘algorithme ne calculera pas de nouvelles notes pour les 1000 restaurants y figurant. Aucun restaurant ne sera pénalisé ». Pour la nouvelle directrice générale, Hélène Pietrini, sa mission est de relancer et d’accompagner la réouverture des restaurants en 2021.  Elle remarque notamment que « tout le monde s’est remis en question, les chefs ont compris qu’ils étaient obligés de devenir des entrepreneurs, de repenser leur offre. Demain, la carte du tourisme gastronomique ne sera plus la même qu’hier ».

Au lieu de pénaliser les restaurants qui sont restés fermer la moitié de l’année, La Liste a voulu mettre en lumière les nouvelles initiatives des chefs pour faire face à la crise. Une façon de réinventer la restauration.

Deux ex-candidats de Top Chef récompensés

Parmi les 10 prix décernés, on retrouve deux anciens candidats de Top Chef. Il s’agit de Mory Sacko de la dernière saison et Florent Ladeyn, finaliste de la saison 4 en 2013.

Voir aussi  Confinement : un restaurant ouvert en Hauts-de-France malgré les interdictions !
Prix La Liste "nouvelle destination gastronomique"
Prix « Nouvelle destination gastronomique » décerné à Florent Ladeyn. @La Liste

Pour Florent Ladeyn avec son restaurant « Auberge du Vert-Mont » dans les Flandres, le chef reçoit le prix de « la nouvelle destination gastronomique ». Une distinction qui tombe à pic à la suite de sa perte d’étoile au Guide Michelin en 2019. Pour Hélène Pietrini, il fallait récompenser ce chef de ses actes innovants et solidaires. Elle affirme : « Il s’est mis en quatre cette année, même en ayant fermé, en innovant, en faisant plein de choses solidaires avec tous les gens de sa région qui n’est pas la plus touristique, ni la plus ensoleillée. »

Pour Mory Sacko, La Liste lui décerne le prix de « nouveau talent de l’année » avec l’ouverture de son restaurant le « Mosuke » à Paris. Une cuisine d’inspiration africaine avec des touches japonaises. Pour Mory, l’année 2020 se termine bien. Pour lui « c’est une reconnaissance et un encouragement pour la suite. Malgré la pandémie et la fermeture de mon restaurant un mois après son ouverture, je n’aurai pas perdu mon année. »

Parmi les autres prix décernés, on retrouve celui de l’innovation. Le chef Olivier Nasti pour « La table de Nasti » et le « Chambard » à Kayserberg est récompensé pour avoir pu s’adapter face au confinement. Le marché de Rungis lui décernera personnellement le prix. On retrouve également Simone Zanoni, avec le « George » au Four Season George V à Paris, pour sa façon originale à garder le contact avec ses clients grâce au digital. On retrouve aussi d’autres prix tels que celui de la solidarité ou encore de la responsabilité éthique et environnementale.

Voir aussi  Fermeture des restaurants : Une perte de 150.000€ pour le chef Guy Savoy en 2020

Crédit Photo : ©La Liste