Collectivités locales : des salles polyvalentes mises à disposition des employés du BTP

Avec la pandémie de la Covid-19 qui ne cesse de prendre de l’ampleur de nombreux secteurs d’activité notamment celui du BTP s’inquiète de la sécurité de ses employés. Ainsi, après plusieurs demandes, le gouvernement Français a finalement approuvé les requêtes de la profession. Il a été décidé que des salles polyvalentes seraient mises à disposition des employés du BTP pour leur restauration ou pause déjeuner.

Employés du BTP : une restauration rendue facile

Depuis l’annonce et la mise en place des mesures du deuxième confinement, la restauration des employés du secteur du BTP était devenue très difficile. La principale cause d’une telle difficulté, ce sont les conditions climatiques rudes causées par la période de l’hiver.

Avec la fermeture des restaurants et cafés causée par le reconfinement et l’arrivée de l’hiver, il n’est pas facile pour les salariés du BTP de se nourrir correctement. Pour faire face à ces difficultés, les patrons de la profession du bâtiment, la Fédération française du bâtiment et de nombreuses associations ont fait recours au gouvernement. L’objectif des requêtes était d’emmener le gouvernement à réagir et à prévoir des solutions de facilitation.

En date du 15 décembre 2020, la réponse est tombée. Le ministre chargé des petites et moyennes entreprises, Alain Griset, et la ministre de la Cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, ont autorisé les collectivités locales à mettre à disposition des employés du BTP des salles polyvalentes pour leur restauration.

Une demande qui doit être formalisée

Si l’ordre a déjà été passé, il doit toutefois être formalisé par mail. En effet, les chefs d’entreprise doivent envoyer aux maires de leur ville un courriel dans lequel ils expliquent qu’ils ont besoin des salles polyvalentes pour une période précise.

Voir aussi  Confinement : un restaurant ouvert en Hauts-de-France malgré les interdictions !

Ces derniers doivent s’engager à respecter les recommandations sanitaires. Par la suite, la mairie se doit de répondre par courriel pour signifier son accord. Des conditions supplémentaires peuvent être rajoutées, mais la mise à disposition des locaux doit se faire à titre gracieux.