Réfrigérateur médical : La demande en frigo explose et la pénurie est proche

Depuis bientôt 1 mois, la phase de vaccination contre la covid-19 a débuté en Europe. La nécessité de conserver les doses de vaccin Pfizer et BioNTech à -75°C suscite un vrai souci logistique. Seul un réfrigérateur médical peut atteindre une température suffisamment basse pour assurer la conservation du vaccin.

La demande de ces frigos médicaux explose tellement que la production est proche de la pénurie. En Belgique, lEtat flamand vient d’ailleurs d’acheter ses réfrigérateurs médicaux auprès de la société Ice-Shop, spécialisée dans les équipements frigorifiques.

Des réfrigérateurs médicaux puissants

Depuis l’annonce de la société Pfizer du développement du vaccin contre le coronavirus, la demande en réfrigérateurs médicaux explose depuis septembre. Les hôpitaux, centres de vaccination et autres établissements de santé s’arrachent ces frigos médicaux puissants pouvant atteindre les -80°C, température requise pour conserver le vaccin Pfizer/BioNTech.

Un réfrigérateur médical a l’avantage de posséder deux compresseurs, contrairement à un frigo domestique. Ces deux compresseurs fonctionnent en cascade ; un pour descendre à une certaine température, l’autre descend jusqu’à -80°C. Ce frigo médical dispose également de deux portes : une, très épaisse tandis que l’autre, très fine, permet de conserver les doses de vaccin. Comme l’affirme Pascal Odou, responsable de l’Institut de pharmacie à Lille lors d’une interview accordée à Europe 1, ces frigos médicaux peuvent augmenter très rapidement en température en cas de problème. Un réfrigérateur médical peut d’ailleurs contenir jusqu’à 300.000 doses, de quoi vacciner rapidement plus de 100.000 habitants avec cet équipement.

La production de réfrigérateurs médicaux proche de la pénurie

Les pays européens tentent à tout prix de se fournirent en réfrigérateurs médicaux. C’est notamment le cas de la société luxembourgeoise B Medical Systems de voir sa production multipliée à 7 ! 60 salariés ont d’ailleurs été engagé pour répondre à la forte demande.

Voir aussi  Confinement : Ces français qui fuient le pays

Aux Etats-Unis, c’est la société So Low qui a vu l’impressionnante explosion de ses réfrigérateurs médicaux pouvant atteindre les -85°C. La demande a aussi augmenté pour les équipements frigorifiques atteignant les -30°C en prévision de l’arrivée du vaccin Moderna. Les nouveaux clients de l’entreprise sont des hôpitaux, mais aussi des universités.

Une demande qui ne cesse d’augmenter de jour en jour qui sollicite une certaine organisation et logistique de la part des entreprises qui fournissent les frigos médicaux, mais aussi pour les hôpitaux et centres de vaccination. Un vrai casse-tête !