Confinement : Ces français qui fuient le pays

Avec les nombreuses restrictions dues à la troisième vague épidémique liée au coronavirus, nombreux sont les français qui « fuient » leur pays, en quête d’une terre bien plus chaleureuse. De notoriété plus flexible face à la pandémie, l’Espagne semble être cette oasis si l’on se fie aux chiffres. La raison ? Pouvoir profiter des bars et restaurants dont ils ne peuvent plus vraiment tirer parti en France.

La France subit les conséquences du confinement

Pour faire face à la troisième vague épidémique du coronavirus, nombreux sont les pays qui ont durci leurs mesures. La France, elle non plus ne fait pas exception. On peut compter :

  • La fermeture de nombreux commerces considérés comme non essentiels ;
  • L’instauration d’un couvre-feu à 18 h ;
  • La menace de la fermeture des établissements d’enseignement ;
  • La limitation des déplacements ;
  • L’obligation de produire des attestations pour effectuer certains déplacements.

Voilà autant de mesures mises en place pour vaincre la troisième vague de l’épidémie. Ces éléments tendent également à transformer peu à peu la France en un pays fantôme où règne un climat de peur. Rester attablés avec des amis sur la terrasse d’un café jusque tard en soirée, siroter de nuit sa boisson favorite dans un bar de la place ou profiter d’un bon dîner dans son restaurant préféré, ce sont autant d’activités que les français ne peuvent plus effectuer.

On ne leur en voudra donc pas d’être à la recherche de cieux largement plus cléments. Ainsi, pour échapper à cette atmosphère sinistre, les français qui le peuvent filent vers l’Espagne où certaines villes qui bénéficient encore d’une ambiance de vacances. Comme le relate BFMTV, une touriste française affirme : « C’est la vraie vie, ça nous manque vraiment en France ». Un autre touriste surenchérit : « Plus de bière, plus de liberté ! »

Voir aussi  Covid-19 : La réouverture des restaurants repoussée en Europe

Madrid, la ville oasis

Si la France connaît un couvre-feu à 18 h, en Espagne, il faut attendre jusqu’à 22 h pour voir cette mesure débuter. Bien que la situation sanitaire demeure inquiétante, éviter une catastrophe économique semble encore plus important. D’où le choix de ne pas reconfiner et de laisser la latitude à chaque région de mettre en place ses propres restrictions. C’est ainsi que l’on voit Madrid, la capitale espagnole être l’une des rares villes au monde où les bars et les restaurants sont maintenus ouverts en cette période critique.

Cafés, bars, restaurants et musées ouverts avec en prime le soleil, voilà les raisons pour lesquelles les touristes français arrivent par milliers dans la capitale. Les derniers chiffres le prouvent, les français sont devenus la première nationalité à entrer en Espagne, et ce, devant les américains qui d’ordinaire sont en tête.

Toujours au micro de BFMTV, un maitre d’hôtel d’un bar à tapas, Edu Luna, est ravi par la venue des touristes français. Il affirme : « Ils consomment pas mal de bière et de café » estimant que les français occupent six tables sur dix.

Clairement, l’exception Madrilène ravit au plus haut point les milliers de touristes français. Ils ne se font d’ailleurs pas prier pour tirer parti au maximum de cette offre culturelle que les Madrilènes ont tenue à maintenir malgré l’évolution de la pandémie.