Faillite HORECA : Faut-il se ruer sur la vente de matériel d’occasion ?

Les longues périodes de fermeture en raison de la pandémie n’ont pas fait du bien au secteur HORECA en Belgique. Hors-covid, on notait déjà 10% de faillites chaque année en Wallonie. Ce chiffre pourrait doubler voire tripler d’ici les prochains mois, estime Thierry Neyens, président de la Fédération Horeca de Wallonie.

Dès lors, on voit de plus en plus en ligne du matériel de cuisine d’occasion en vente à la suite des faillites des restaurants. Faut-il faire confiance aux machines d’occasion ?

Faillite, liquidation, vente aux enchères : le constat effarant du secteur HORECA

Lors du premier trimestre 2021, le dernier moratoire se montrait plutôt optimiste malgré la situation critique des restaurants. En Belgique et plus particulièrement à Bruxelles, on comptabilisait 43 faillites contre 111 en 2020 et 138 en 2019.

Il faut néanmoins nuancer ces propos car, pour l’instant, le secteur HORECA reçoit des aides financières de l’Etat pour surmonter cette crise. Pour Eric Van den Broele, directeur Recherche & Développement chez Graydon, ces chiffres vont malheureusement augmenter d’ici le dernier trimestre de 2021. Actuellement, on estime plus de 20 % des entreprises issues du secteur HORECA en très grande difficulté financière. Une bonne partie va être en faillite d’ici les prochains mois… Certains estiment même un tsunami d’entreprises du secteur HORECA en faillites…

liquidation restaurant horeca

Matériel de cuisine d’occasion : la bonne affaire ?

Le constat est donc sans appel, on remarque dès lors des faillites, liquidations voire des ventes aux enchères pour le rachat d’un établissement ou pour la vente de matériel de cuisine d’occasion. Est-ce finalement le « bon moment » pour profiter de ces faillites pour acheter du matériel d’occasion en bon état à petit prix ?

Voir aussi  Offre d’emploi restauration : Découvrez les sites pour trouver votre perle rare !

Les dangers

Déstockage, liquidation totale, vente aux enchères, … Les annonces en ligne sont nombreuses. Une belle occasion d’acquérir du matériel professionnel pour l’HORECA à petit prix. Mais quels sont les risques ?

Le premier danger est le prix. Le professionnel HORECA peut être obnubilé par le prix mini d’un four professionnel. Il doit toutefois prendre ses précautions afin d’éviter une arnaque. Un prix trop bas par rapport au prix de vente initial d’un matériel de cuisine neuf peut mettre la puce à l’oreille. Vous risquez de faire l’acquisition d’un four en piteux état qui ne fonctionnera que quelques fois. Un très mauvais investissement donc.

Le second risque est que le matériel ne soit pas en bon état. Certains profitent d’une faillite ou d’une liquidation d’un restaurant pour revendre des machines très abîmées. Quelques photos qui mettent en valeur le produit, un prix attractif et le tour est joué. Il ne faut pas hésiter à demander d’autres photos et constater ainsi chaque détail du matériel de cuisine avant d’en faire l’acquisition.

vente matériel cuisine occasion

Les avantages

Evidemment, faire l’acquisition de matériel d’occasion à la suite d’une faillite ou d’une liquidation d’un restaurant peut être une belle affaire.

Le premier avantage est incontestablement le prix du matériel de cuisine d’occasion. Certaines annonces web proposent des machines d’occasion en très bon état à un prix dérisoire. Certains restaurants préfèrent en effet assurer une vente rapide afin d’avoir des liquidités rapidement. Il est d’ailleurs possible de faire la bonne affaire à prix mini. Et pourquoi pas faire l’acquisition d’un four professionnel, très peu utilisé, 30% moins cher que son prix de base ?

Voir aussi  Voici les dernières offres d’emploi en boulangerie-pâtisserie en Provence, débutants acceptés

Acheter du matériel d’occasion auprès d’un restaurant ayant fait faillite est aussi une démarche écologique. Inutile de se déplacer jusqu’aux magasins de matériel professionnel pour cuisine HORECA. Il suffit de scruter les meilleures annonces en ligne pour trouver le mobilier professionnel qui équipera au mieux le restaurant. Vous pourrez également faire la sélection de lots à un prix très intéressant.

Evidemment, il faut faire attention aux sites web auxquels les annonces se trouvent. Il faut avant tout vérifier les conditions générales de vente, mais aussi les mentions légales. Ce sont d’excellents outils pour éviter les arnaques.

En ces temps de crise, il est difficile de constater les nombreuses faillites, liquidations et ventes aux enchères de nos restaurants préférés. Toutefois, on peut dire que ces établissements vivent une « seconde jeunesse » grâce à la vente de matériel en seconde main. Le tout est de bien se renseigner afin d’éviter les arnaques.