HORECA : Une nouvelle ASBL créée pour soutenir le secteur

Alors que l’Horeca souffre depuis la fermeture de leur activité en octobre 2020, une nouvelle ASBL a été créée pour soutenir et fédérer le secteur. En référence à leur commission paritaire, l’association s’est nommée « 302.be ». Le but de cette nouvelle ASBL est de créer plus de poids dans les négociations publiques.

Fédérer le secteur de l’Horeca

L’Horeca, ce ne sont pas seulement les hôtels, les restaurants et les café, mais c’est aussi d’autres sous-secteurs comme les friteries, les Airbnb ou encore les campings. Pour David Debin, un des créateurs de l’ASBL : « Nous avons fait le constat qu’il n’existait pas de lien entre tous ces sous-secteurs ».

Des banques, syndicats et assurances ont été contactés pour instaurer un climat de bienveillance dans les discussions avec les instances publiques. Avant même de fédérer le secteur, l’ASBL a pour ambition de préparer la réouverture des restaurants. Pour David Debin : « Comment aider le secteur à se relever dans les 5-10 ans à venir (…) L’idée est donc de pérenniser et de restructurer le secteur ».

Comité de Concertation 5 mars
Comité de Concertation ©Belga

Quelles perspectives pour l’Horeca au Codeco de ce vendredi ?

La nouvelle ASBL a déjà rédigé une lettre adressée au Premier Ministre, Alexander De Croo, pour une réouverture des restaurants dès le 2 avril. Des nouvelles actions sont aussi prévues, notamment une action escargot sur le ring de Bruxelles le 15 mars prochain. Ce jeudi, une autre manifestation a eu lieu, menée par les distributeurs des boissons pour l’Horeca et l’évènementiel. Pour le patron de la brasserie Dubuisson, c’est d’ailleurs un « génocide sectoriel », avec une perte de plus de 60% du chiffre d’affaires.

Voir aussi  Prolongation du pass sanitaire et fin de la gratuité des tests PCR : ce qui va changer pour le CHR

Avant de connaitre les nouvelles décisions du Comité de Concertation de ce vendredi, Paul Magnette, Président du PS, a exprimé sa volonté d’avoir un calendrier clair. Pour lui, « il faut rouvrir l’Horeca et la culture fin avril-début mai ».

Les bourgmestres des communes de la Côte belge souhaitent, quant à eux, une réouverture des terrasses et bars de plage pour les vacances de Pâques. Dirk De Fauw, bourgmestre de Bruges (CD&V), a d’ailleurs présenté cette proposition au gouvernement. Si la réouverture de l’Horeca n’est pas possible pour l’instant, cela pourrait être une alternative, argumente le bourgmestre brugeois. Il affirme : « Les gens pourraient de la sorte rester en plein air et il y aurait à nouveau assez d’installations sanitaires pour tous les visiteurs à la Côte. C’est souvent un problème actuellement. »

Reste à savoir si le Comité de Concertation va entendre ces propositions …

Crédit Photo : © Ennio C