Hélène Darroze appelle à « prier pour l’Afghanistan », les internautes lui conseillent plutôt de s’inquiéter pour la France

À la suite du retrait des troupes américaines en Afghanistan, les Talibans ont pris possession du pouvoir après la fuite du Président Ashraf Ghani ce dimanche 15 août. Une situation inquiétante voire alarmante puisque c’est le retour d’un régime dans lequel les femmes n’ont pas de droits. De nombreux afghans tentent, par tous les moyens, de fuir et de quitter le pays. Un événement tragique qui ne laisse pas de marbre la cheffe et jurée de Top Chef, Hélène Darroze.

« Prions pour les enfants, jeunes filles et femmes afghanes »

Dans une publication Instagram, Hélène Darroze partage ses inquiétudes face à autant de terreur. « Aujourd’hui, plus que jamais, prions pour l’Afghanistan, prions pour les afghans et prions surtout pour toutes ces enfants, toutes ces jeunes filles, toutes ces femmes afghanes dont l’avenir qui a toujours été des plus incertains devient désormais un puits sans fond. »

En prenant possession des grandes villes de l’Afghanistan, dont la capitale Kaboul, les Talibans imposent un régime islamiste, fondamentaliste et radical. Ce qui veut dire que les jeunes filles et femmes n’auront plus de droits, comme le rappelle la cheffe Darroze. « Privation de liberté, pas d’accès à l’éducation, impossibilité de travailler, d’être indépendantes, mariages forcés, interdiction de sortir sans la présence d’un homme, obligation de se cacher sous une burqa (…) ». Hélène Darroze ajoute que certaines seront « traquées, enlevées, violées, lapidées… ».

Face à la « terreur » et à « l’atrocité », la cheffe Darroze appelle à « prendre nos responsabilités, nos devoirs d’occidentaux ayant la chance de vivre dans un monde où liberté et égalité sont notre quotidien ».

Voir aussi  Top Chef 2022 : Hélène Darroze et Paul Pairet quittent Top Chef, nouveau jury, nouveau concept, tout savoir sur la prochaine saison

En guise d’illustration, elle partage le symbole de l’Afghanistan en Occident. Il s’agit de Sharbat Gula, en 1985. Une enfant vivant dans un camp de réfugiés au Pakistan lors de l’occupation soviétique en Afghanistan.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Helene Darroze (@helenedarroze)

« Vous feriez mieux de vous inquiéter de ce qu’il se passe en France »

Une publication largement plébiscitée par les internautes, heureux qu’elle communique à ce sujet. « Merci de communiquer à ce sujet ! Nous espérons tous une réponse de l’ensemble de la communauté internationale », comme le souligne sarahgargouri.

Toutefois, certains sont plus virulents, surtout au sujet du Président Macron, comme alp4255 « Non, je ne prierai pas (…) Et je ne soutiendrai sûrement pas un président qui organise la mise à sac des indignes camps de migrants à Paris et ailleurs (…) ». « N’oublions pas la responsabilité des occidentaux dans cette situation ni l’arrogance et le mépris de notre président », comme le souligne lgd_m. « Citer notre président ? Celui qui dit, en réaction, je cite : « Nous devons nous protéger des flux migratoires. » ? (…) » commente jorlgc.

D’autres s’en prennent directement à la cheffe Darroze. j.v.v50 commente : « Vous feriez mieux de vous inquiéter de ce qu’il se passe en France » ou encore instaroole : « Ras le bol des people qui n’y connaissent rien et se mêlent de tout ! Occupez-vous de vos court-bouillon ! »

Une situation qui ne laisse personne indifférente quelle que soit sa position …

Crédit Image : © Capture Ecran – Top Chef – M6