Les confidences bouleversantes de Cyril Lignac, 7 ans après le décès de sa mère

En 2014, la maman de Cyril Lignac, Janine Gazeau, est décédée. Presque 8 ans plus tard, le chef pâtissier est toujours bouleversé par ce décès et souffre terriblement de son absence. Dans une interview accordée au Figaro, Cyril Lignac se confie et livre des confidences bouleversantes envers sa défunte maman.

Une relation fusionnelle

Dans son autobiographie « Histoires de goût » parue en février 2020, Cyril Lignac est revenu sur sa relation fusionnelle avec sa maman. Il se confie : « Quand on était ensemble, on était bien. Bien sûr, elle avait de la poigne – elle était Scorpion, comme moi – et il lui arrivait de se fâcher quand c’était nécessaire. Mais elle était profondément juste ».

C’est d’ailleurs sa maman qui l’a initié à la pâtisserie. Dans une interview du Notre Temps en juin dernier, il raconte : « Ma mère m’a construit, c’est mon socle, mon ADN. Ce qui m’a forgé, c’est tout le temps que j’ai passé avec elle et ma sœur en cuisine à faire des gâteaux, dont le fameux marbré. »

Sa maman a été l’une des premières à connaitre les ambitions de son fils : « Lorsque j’ai annoncé à ma mère que je souhaitais devenir cuisinier, elle en a eu les larmes aux yeux. Et elle ne s’est pas trompée, les mamans ont un sixième sens… »

Alors âgé d’à peine 20 ans, Cyril Lignac avait inscrit sur la carte d’anniversaire pour sa mère : « Je révolutionnerai la cuisine française ». Une belle promesse qu’il a d’ailleurs respectée !

Voir aussi  Chef.fe.s sur TMC : Quelle audience pour son lancement après avoir évincé Le Quotidien ?
Cyril Lignac maman Janine Gazeau
Cyril Lignac et sa maman, Janine Gazeau, le 11 mai 2009 lorsqu’il a été fait Chevalier de l’Ordre du mérite Agricole © Press Agency

Le souhait le plus cher de Cyril

Cyril Lignac est bien conscient de la chance qu’il a eu d’avoir sa mère à ses côtés. Elle lui a notamment donné les fameux conseils pour garder la tête sur les épaules avec sa notoriété naissante. Dans la Libération, il raconte : « Tous les conseils de bon sens qu’elle m’a donnés… Elle m’a permis de traverser sans encombre les chemins de perdition qu’on peut rencontrer à la tété… ou, plutôt, avec la notoriété ».

Le 14 août dernier, il raconte dans Le Figaro son rêve le plus cher… Il souhaiterait revoir sa maman, partie bien trop tôt : « Je sais qu’elle voit tout ce que je fais de là-haut, mais, vraiment, je pourrais tout donner pour repasser quinze minutes avec elle (…) elle me manque terriblement ». Un bel hommage bouleversant dont sa maman peut être fière de son fils.

Crédit Image :  © Wlad SIMITCH / M6