Confinement : un restaurant ouvert en Hauts-de-France malgré les interdictions !

Premier département à ouvrir un restaurant dédié aux ouvriers des chantiers, les Hauts-de-France prend une décision cruciale afin de soulager ceux-ci. La pandémie du coronavirus a contraint tous les restaurants à fermer pour des raisons de sanitaire. Cependant, certains restaurants vont pouvoir ouvrir de manière progressive et spécialement pour les professionnels du bâtiment. Le premier à obtenir cette dérogation dans l’Oise se trouve à Chambly, mais d’autres restaurants devraient ouvrir également un peu partout.

Ouvrir pour les ouvriers du bâtiment

Bonne nouvelle pour les ouvriers en bâtiment qui vont enfin pouvoir se délecter d’un bon repas chaud ! La pandémie du covid-19 a engendré la fermeture des restaurants, ce qui obligea les artisans du BTP à déjeuner sur leurs chantiers ou dans leurs voitures. Pour soulager ces derniers qui peinent à bien se régaler, les professionnels de la restauration et du bâtiment ont signé une convention.

Le premier restaurant a ouvert ses portes aux professionnels des bâtiments dans les Hauts-de-France, le jeudi 4 février à Chambly dans l’Oise. Selon Philippe Morin, président de la Fédération française du bâtiment de l’Oise : « l’entreprise qui a besoin de faire restaurer ses salariés, contractualise avec le restaurateur. Il signe une convention, il renvoie cette convention à la fédération et nous l’adressons à la préfecture pour qu’il soit bien au courant, qui mange ? Combien sont-ils ? Et ça doit être fait 24 heures avant la prise de repas ».

Dans cette convention, les restaurateurs s’engagent à respecter un protocole très strict. C’est justement ce qu’affirme, Charles Édouard Barbier, président de l’UMIH 60 (Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière) : « C’est plus une dérogation qu’un droit d’ouvrir. Avec un maximum de quatre ouvriers par table, deux mètres de distanciation entre chaque table, le masque à chaque déplacement et la diminution des flux en termes de paiement, de prise de commande… Il n’y a pas un peu de rentabilité pour le restaurateur. Mais pour certains, c’est aussi sortir du quotidien de la fermeture, remettre les fourneaux en route. Mentalement, ça fait du bien au moral. »

Ouvrier BTP sans repas chauds à midi
Les ouvriers BTP ne pouvaient pas manger de repas chauds à midi © Radio France – Charlotte Coutard

Une décision prise entre plusieurs fédérations

Cette première ouverture du restaurant qui est une idée venue de l’UMIH 60 et de la FFB Oise, ne peut que satisfaire les professionnels du bâtiment. Pour eux, manger dans les rues ou les voitures les mettent très mal à l’aise. Et avec l’ouverture du restaurant, chaque ouvrier va pouvoir se régaler correctement avec de bons mets chauds chaque midi. De plus, cela permet aux ouvriers de partager un moment de plaisir et de bonheur autour d’un repas.

Voir aussi  Projet l’ExtrA : le restaurant inclusif donne une chance aux personnes handicapées

« Jusqu’à présent on mangeait dans la camionnette ou des cabanes de chantier », raconte Claude, qui goûte aussi au plaisir d’être au calme pendant une heure. C’est un pari gagné pour l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie. Elle a pu négocier avec la préfecture cette réouverture, en collaboration avec la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB). Rappelons qu’une vingtaine de restaurants devraient signer cette convention dans tout le département et les discussions sont déjà en cours pour un dispositif similaire.