Covid-19 : le chômage partiel pris en charge à 100% prolongé

Deux décrets du 29 janvier 2021 viennent de prolonger les aides versées aux entreprises en difficulté, notamment pour le secteur CHR (restaurants, discothèques et hôtels). Des indemnisations prolongées « tant que les mesures de restrictions administratives s’appliquent », comme l’a affirmé Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

Protéger les emplois et les secteurs en difficulté

Le premier décret du gouvernement français prolonge les aides actuelles relatives au chômage partiel jusqu’au 28 février. Pour les entreprises fermées, comme les restaurants ou discothèques, « l’Etat continuera de prendre en charge à 100% de la rémunération versée aux salariés », comme annoncé par Elisabeth Borne lors d’une conférence de presse. Le chômage partiel pris en charge à 100% pour ces entreprises sera maintenu jusqu’en juin si elles sont toujours fermées ou subissent des restrictions sanitaires.

Le deuxième décret concerne les entreprises de secteurs protégés comme l’hôtellerie. Elisabeth Borne annonce une prolongation du taux à 100% jusque fin février. A partir de mars, les aides changeront pour ces secteurs. Elle affirme : « A compté de mars, le taux de charge à 100% est maintenu pour ceux qui enregistrent une baisse de 80% de leur chiffre d’affaire. Pour les autres, le reste à charge de l’employeur sera de 15% ».

Pour le gouvernement, l’objectif reste le même : protéger coûte que coûte les emplois. Diminuer trop vite le taux de prise en charge pourrait notamment provoquer des licenciements dans ces secteurs.

40 millions d’euros supplémentaires pour 2021

Dans le cadre de la France Relance, 11 milliards d’euros ont déjà été investi depuis le début de la crise sanitaire. Le but de cette initiative est de relancer l’économie française autour de trois volets : écologie, compétitivité et cohésion.

Voir aussi  Vous vouliez diffuser l'Euro 2020 dans votre établissement ?.... Mauvaise Nouvelle !

Pour 2021, Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, annonce un objectif de 40 millions d’euros supplémentaires à déployer pour le plan de relance.

Autre assouplissement prolongé jusqu’au 1er septembre 2021 : les Tickets Restaurants. Afin de soutenir le secteur de la restauration, le plafond quotidien pour utiliser les Tickets Restaurants est doublé. Il passe de 19€ à 38€. Ils peuvent également être utilisés les week-ends et les jours fériés. Bruno Le Maire annonce également la prolongation de la durée de validité des Tickets Restaurants jusqu’au 1er septembre 2021. Ils peuvent aussi être utilisés dans le cadre du Click and Collect et dans les livraisons à domicile.

Crédit Photo : ©LUDOVIC MARIN/POOL/AFP via Getty Images