Prolongation du pass sanitaire et fin de la gratuité des tests PCR : ce qui va changer pour le CHR

Depuis le 09 août, l’Etat français a instauré le pass sanitaire afin de limiter la propagation du covid-19. Certains lieux publics comme les restaurants, les bars ou encore les hôtels ont donc un accès limité. Le but étant d’inciter la population à se faire vacciner pour mieux contrôler l’épidémie.

Le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé ce mercredi, que le pass sanitaire pourrait être maintenu jusqu’à l’été 2022. Quant aux tests PCR, le ministère de la Solidarité et de la Santé vient d’annoncer la fin de la gratuité à partir du 15 octobre. Retour sur ces changements pour le secteur CHR.

Tests PCR payants à partir du 15 octobre

Les tests PCR effectués pour obtenir le pass sanitaire seront à présent payants a annoncé le ministère de la Solidarité et de la Santé. Sauf cas exceptionnels, les tests ne seront plus pris en charge par la Sécurité Sociale à partir du 15 octobre 2021.

Les tests PCR et antigéniques seront toujours reconnus par le pass sanitaire pour une durée de 72 heures. Ce ne sera plus le cas pour les autotests en revanche.

Le prix des tests PCR est fixé à 43.89€. Pour les tests antigéniques, cela dépendra du professionnel qui le réalisera, du lieu et du jour. Le ministère propose un tableau récapitulatif :

  • Pharmacien: 25.01€ en semaine et 30.02€ le dimanche ;
  • Infirmier: 25.54€ (29.01€ si effectué à domicile) ;
  • Médecin: 45.11€ (consultation comprise) ;
  • Sage-femme: 45.11€ (consultation comprise) ;
  • Chirurgien-dentiste: 25.10€ ;
  • Masseur kiné: 24.93€ (29.45€ si effectué à domicile) ;
  • Laboratoire de biologie médicale: 22.02€.
Voir aussi  Première nationale : Robot-Coupe lance sa nouvelle gamme Kitchen Blenders au salon SIRHA de Lyon

En rendant les tests PCR et antigéniques payants, l’Etat français veut inciter les 7.5 millions de français restants à se faire vacciner.

Pass sanitaire prolongé jusqu’au 31 juillet 2022

Mercredi 13 octobre lors du Conseil des Ministres, Gabriel Attal a annoncé : « Le pass sanitaire pourrait être prolongé jusqu’au 31 juillet 2022, si et seulement si c’est nécessaire, et encadrer l’activité des établissements recevant du public ».

Ce nouveau projet de loi a pour but de lutter contre la fraude au pass sanitaire, mais aussi de prendre des décrets déclarant l’état d’urgence sanitaire du pays. Ce projet sera soumis à l’Assemblée nationale le 19 octobre prochain. La décision devrait être rendue pour le 15 novembre au plus tard.

Le porte-parole du Gouvernement a toutefois essayé d’apaiser l’assemblée. « Il ne s’agit pas de dire qu’on prolonge le pass sanitaire jusqu’au 31 juillet » annonce-t-il. « Le gouvernement se donne la possibilité de l’utiliser, le pass sanitaire ne sera pas éternel ».

Pour rappel, tous les samedis, des manifestations ont lieu dans toute la France depuis l’instauration du pass sanitaire.