Inondations en Belgique : des dégâts économiques incalculables

En Belgique, une grande partie du Sud et l’Est du pays ont été frappé de plein fouet par des inondations sans précédentes. Après le retrait des eaux vendredi dernier, c’est un paysage dévasté et désolé qui jalonne ces zones sinistrées. Le bilan actuel est de 37 morts, 6 personnes encore portées disparues et des dégâts économiques majeurs.

La Belgique submergée par la montée des eaux

Depuis le 15 juillet, des pluies diluviennes se sont abattues sur plusieurs pays de l’Est de l’Europe. Le Belgique a été lourdement touchée. Une pluie causée par une dépression qui a, à son tour, provoquée des inondations dans le Sud et l’Est du pays.

Plusieurs Provinces ont été placées en situation de catastrophe naturelle dont notamment : Hainaut, Namur, Liège, Luxembourg, Brabant wallon, Limbourg et Bruxelles-Capitale.

Le bilan est très lourd. 37 personnes ont perdu la vie, il reste encore 6 personnes qui manquent à l’appel selon les responsables. Ce bilan catastrophique peut encore s’alourdir étant donné que « les opérations de sauvetage sont terminées » selon les autorités dans un communiqué dimanche dernier.

Le 20 juillet dernier a d’ailleurs été décrété jour de deuil national pour toutes les personnes touchées par les inondations.

Les restaurants sont sous l’eau

Outre les pertes humaines, d’importants dégâts économique sont aussi à déplorer dans les zones touchées par les inondations.

Voir aussi  La Smart Pizza, la bonne alternative pour vendre pendant le confinement

Pour les restaurateurs, c’est une nouvelle fermeture obligatoire qui les attend après la sortie des confinements. A Liège, les restaurants qui ont bordé la Meuse et l’Ourthe ont dû fermer provisoirement leurs portes. A Namur, même scénario, les commerces sont fermés et les habitants doivent rester chez eux. Dans le Limbourg, une dizaine de rues ont dû être évacuées annihilant ainsi toutes activités liées à la restauration et au commerce.

La fermeture de certains tunnels de Bruxelles et de Liège n’arrange également pas les affaires pour les restaurateurs de la Province. Si certains restaurants ont pu résister à la montée des eaux, d’autres ont été complètement arraché du sol et emporté par les flots. C’est le cas par exemple du café Le Vieux Moulin qui bordait le Vesdre, à Chênée dans la Province de Liège. Il ne reste plus grand-chose de ce café car tout a été ravagé.

Situation chaotique, le Belgique vit l’une des catastrophes naturelles les plus meurtrières depuis le début de ce siècle. Les autorités appellent les habitants à faire des dons auprès de la Croix-Rouge tandis que les pays voisins comme la France et également l’Union Européenne ont dépêché de l’aide pour ce pays.

Crédit Image : © AFP/Anthony Dehez