Vous vouliez diffuser l’Euro 2020 dans votre établissement ?…. Mauvaise Nouvelle !

Coup dur pour le secteur de l’Horeca ! Cité par la DH, la RTBF explique toutes ses conditions relatives à la diffusion de l’Euro 2020 dans un document. Ces mesures sont applicables aussi bien pour le secteur Horeca que pour les ASBL et collectivités locales de Bruxelles et Wallonie.

Incompréhension totale

La RTBF explique dans son document que les établissements bénéficieront de la gratuité des droits de diffusion si l’écran est installé ou tourné vers l’intérieur. Un non-sens pour Benoît Cerexhe (cdH), bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre. Il affirme : « C’est en totale contradiction avec ce que tous les experts disent, c’est-à-dire qu’il vaut mieux regarder les matchs de football en extérieur plutôt qu’à l’intérieur ». Il demande aussi à la chaine publique d’exonérer le secteur Horeca compte tenu des difficultés rencontrées durant la crise sanitaire. Le bourgmestre déplore même un « manque de solidarité de la part de la RTBF ».

Des règles strictes pour éviter les rassemblements

La circulaire de la ministre des Affaires Intérieures, Annelies Verlinden (CD&V), annonce également que chaque téléspectateur devra réserver sa place au sein de l’établissement pour pouvoir regarder les matchs de l’Euro. Tant que possible, les activités liées à l’Euro 2020 devront être organisées à l’extérieur dans des conditions strictes. Les commandes de boissons pourront s’effectuer, mais chaque personne devra rester assise et être servie à table. Dès la deuxième mi-temps, les supporters qui regardaient le match à l’intérieur, devront se déplacer en terrasse, à l’extérieur.

La RTBF fait payer les cafés

Un établissement qui accueille 300 personnes et qui diffuse les matchs de l’Euro sur des écrans installés à l’extérieur devra payer une redevance de 181.50 € TVAC par jour. Pour les sites pouvant accueillir jusqu’à 500 personnes, cette redevance s’élève à 302.50€ TVAC. Au-delà de 500 personnes et à partir du 2 juillet, le montant sera fixé à 1€ par téléspectateur. Au total, 4.000 € TVAC devront être déboursés par l’établissement en cas de diffusion des matchs durant toute la durée de la compétition. Une facture salée compte tenu des difficultés rencontrées par le secteur de l’Horeca durant la crise sanitaire…

Voir aussi  Réouverture des CHR : le président de l’UMIH demande des précisions sur la date de réouverture

Crédit Image : ©AFP