La crise en restauration loin d’être terminée ? Philippe Etchebest évoque le « retour de bâton »

Philippe Etchebest était l’invité de Philippe Vandel dans Culture Médias sur Europe 1 ce lundi 1er novembre. L’occasion pour le chef de revenir sur la crise sanitaire dans laquelle traverse les restaurateurs. Entre activité qui tourne au ralenti et manque de personnel, la crise dans la restauration est loin d’être terminée pour Philippe Etchebest …

Un avenir incertain pour les restaurateurs

Porte-parole des restaurateurs depuis le premier confinement, Philippe Etchebest n’hésite pas à tirer, une fois encore, l’alarme. Il le rappelle, les aides du gouvernement ont été vitales pour de nombreux restaurants, mais leur avenir reste encore incertain.

« Il va y avoir les remboursements à faire des prêts garantis par l’Etat, les exonérations sur les charges qui n’ont pu avoir lieu, et puis c’est surtout la pénurie de personnel que rencontre la profession (…) c’est pénible car cela demande de réduire l’activité pour beaucoup d’établissements (…) l’équation n’est pas bonne… » argumente le chef Etchebest.

Manque de personnel

De nombreux secteurs souffrent du manque de personnel, mais encore plus celui de la restauration. Pour rappel, plus de 100.000 emplois sont encore disponibles dans le secteur en octobre 2021 selon l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie.

Pour Etchebest, le constat est sans appel. Il explique son cas : « J’ai perdu environ 2 000 couverts sur le mois d’août à cause du manque de personnel, ce qui est énorme. C’est le plus gros mois de l’année, on fait d’habitude 8 000 couverts sur le mois, et là on en a fait beaucoup moins » .

Il ne trouve d’ailleurs pas de cuisiniers : « J’ai du mal à recruter des cuisiniers, je n’ai pas de CV qui tombent. Donc si c’est dur pour moi, je préfère ne même pas imaginer pour les autres. »

Seule issue, la vaccination ?

Pour Philippe Etchebest, la seule solution pour sortir la tête de l’eau de la crise sanitaire est la vaccination. Longtemps retissant à l’idée de se faire vacciner, il est à présent convaincu. « Je respecte le choix de tout le monde, mais finalement, la sortie de secours ça passe par la vaccination. » rappelle le chef Etchebest.

Voir aussi  Gratien Leroy (Top Chef 2020) : Son restaurant éphémère complet en un week-end, il va devoir « refuser l’entrée à des copains »

Pour lui, le vaccin permet « de pouvoir vivre en collectivité, se protéger soi-même et protéger les autres ».

Crédit Image : Capture écran – épisode « Cauchemar en Cuisine » – M6