Fermeture des restaurants : Le cri de désespoir de Philippe Etchebest

Depuis la fermeture des restaurants, le chef Philippe Etchebest s’est porté comme le porte-parole des restaurateurs en France. Présent à la télévision, comme à la radio, il n’hésite pas à pointer les dysfonctionnements des mesures sanitaires prises par le gouvernement et à exprimer son inquiétude.

« À eux d’assumer ! »

Présent dans l’émission radio « On refait la télé » sur RTL France le 30 janvier dernier, Philippe Etchebest s’est montré peu tendre envers le gouvernement français. Au micro, il s’exprime : « Ils l’ont choisi cette place-là. À eux d’assumer, de prendre des positions et des décisions qui soient fermes, claires, avec des perspectives. Aujourd’hui, il n’y a pas de perspectives. On cherche à plaire et à faire plaisir à tout le monde sauf que ça, ça ne marche pas ! ».

Pour Etchebest, il est essentiel de définir un plan d’action dans le but de prévenir les restaurateurs à l’avance. Ils pourront notamment se préparer psychologiquement à la réouverture possible des restaurants.

« Qu’est-ce qu’on va devenir ? »

Ce lundi 8 février, Philippe Etchebest était l’invité de Yann Barthès, du Quotidien, avec les trois autres membres du jury de Top Chef. Là aussi, le chef étoilé a exprimé son ras-le-bol et son désarroi face à la situation « qu’est-ce qu’on va devenir ? » dit-il.

Impuissant, il s’exprime à ce sujet : « J’ai très peur car il n’y a pas de perspective. On ne voit pas le bout du tunnel… ». La vente à emporter permet de rendre la situation moins désagréable, mais ne suffit pas à maintenir le cap pour le chef. Il dit : « C’est vrai qu’il y a l’activité de vente à emporter qui permet de maintenir le lien, à la fois avec les équipes et les clients, mais franchement ça ne suffit pas… »

Interviewé dans Le Parisien ce mercredi 10 février, pour la promotion de la nouvelle saison de Top Chef, Philippe Etchebest a néanmoins présenté un discours plus optimiste. Il dit notamment que grâce à l’émission, il va avoir un sentiment d’espoir. Il déclare : « La gastronomie est toujours là, créative et forte. A travers Top Chef et ses jeunes talents, c’est un beau message aux Français qui, j’en suis sûr, ont hâte de retourner au restaurant. »

Voir aussi  Hôtellerie : comment le secteur a-t-il évolué en 2 siècles ?

Crédit Photo : ©MEHDI FEDOUACH/AFP via Getty Images